dimanche 13 mai 2018

6ème CORNUZ RALLY TOUR: UN JOUR SANS...

ASTUCES ET DEVINETTES AU PROGRAMME...
Présents pour la 4ème fois à ce Cornuz Rally Tour, c'est sans pression aucune que nous avons rallié le nouveau lieu de rassemblement du côté de la Grande Salle de Croy près de Romainmôtier.

Huitante équipages annoncés, un record pour la petite équipe d'organisation emmenée par le sémillant et néanmoins sympathique Claude-Alain Cornuz. L'organisation a semblé cependant un brin plus fébrile que lors des éditions précédentes.

Nous nous sommes, comme l'an passé, inscrits en GT, en espérant secrètement faire aussi bien, voir mieux que lors de l'édition 2017 (12èmes). L'effectif GT annoncé est de 53 équipages. Les "Navigation" sont annoncés au nombre de 27 équipages.
Effectifs réels à l'arrivée du rallye: GT = 50 et NAV =25

Lors du traditionnel briefing, il est temps pour nous de tenter de percevoir un peu plus les particularités du menu du jour, découvertes dans le Roadbook (RB). Nous nous concentrons sur le démarrage du Rallye, qui part directement en zone de régularité (ZR) pour une distance de 13.02 km avec 2 changements de moyennes, et 22 changements de direction.
Quelques astuces de navigation dans ce RB, avec des cases sans km et des noms de lieux ou de direction transformés en prénoms, ce que nous appellerons très vite la partie devinette de ce rallye...
Des contrôles de passage (CP) sous forme de lettres, pinces, présence humaine... Et une neutralisation de 15mn.

Fidèle à ses habitudes, Claude-Alain rappelle aux participants, le respect des règles de circulation, et répète les consignes de sécurité, d'information, etc...

Nous voici donc prêts au départ, toujours sans pression...

PREMIERE ZR: DEBUT DE GALÈRE...

Il est 13h14. Avec notre numéro 47, nous prenons le départ du rallye et de la ZR1 bien concentrés afin de combiner la navigation et la moyenne imposée... Mais soudain, à environ 2,5km du départ une simple petite hésitation sur un changement de direction... et nous nous retrouvons dans un cul-de-sac! Et dans ces petits chemins agricoles étroits, nous sommes très vite entourés d'autres équipages également en galère, ce qui nous retarde passablement (environ 4 minutes) avant de trouver et reprendre le bon chemin et  poursuivre cette maudite ZR...  espérant rattraper un peu de notre retard. Mais là aussi nous sommes contraints de croiser du monde... ce qui fait qu'à l'arrivée finale de la ZR 1, nous accusons , selon notre estimation, un retard de 3mn45s sans compter que nous ne savons pas le nombre de points de contrôles passés avec ce retard!

1ère ÉTAPE: NAVIGATION LABORIEUSE...
Après cette entame ratée, nous reprenons nos esprits afin de résoudre les astuces et devinettes ponctuant le parcours routier de cette étape. Et c'est la recherche de la direction "Elise" qui nous plantera sérieusement de manière à nous envoyer dans une grosse séance de jardinage. Après de longues minutes passées à chercher notre route et à tester toutes les possibilités, nous décidons de rallier Bevais et le lieu de fin d'étape qui est fixé à l'Auberge du Plan-Jacot... afin de nous concentrer sur la 2ème étape. Nous quitterons rapidement ce lieu pour gagner un peu de temps et ne pas se retrouver  derrière trop d'équipages pour parcourir la ZR 2.

2ème ÉTAPE:  45 KM... PUIS NOUVELLE SÉANCE DE JARDINAGE...
Il y a des jours où rien ne va!
En partant du CP marquant l'entre deux étapes, nous parcourrons rapidement les 12,55 km qui nous séparent du CP et de ses 15mn de neutralisation. Puis nous prenons le départ de la ZR 2 (14.35km à une seule moyenne, et 18 changements de direction). Malheureusement alors que nous étions dans la moyenne à mi-parcours, nous sommes ralentis fortement par une camionnette suivie d'une voiture. Impossible à dépasser.... Nous finissons la ZR 2 avec selon nos calculs environ 30 secondes de retard...
La suite du routier, se déroulera assez bien jusque vers le km 45... et là plus moyen de se remettre sur le bon chemin. Nous essayons toutes les pistes possibles puis voyant l'heure du repas approcher, nous décidons de jeter l'éponge... Notre rigueur habituelle dans l'interprétation du roadbook nous a bêtement mis hors jeu. Mais c'est également aux débutants venus découvrir cette discipline, que vont nos pensées à ce moment-là, et certains d'entre eux mettront beaucoup de temps pour rallier l'arrivée sans trop comprendre pourquoi...

Classements:
Dans la catégorie reine, la Navigation, 3 équipages terminent le rallye avec 0 points. Conformément au règlement, c'est leur classement en régularité qui les départage. Et à ce petit jeu, c'est l'équipage qui monte actuellement en rallye historique, le duo Morand - Pittet, et leur magnifique BMW 2002 (photo ci-dessous) de 1974 qui remporte la victoire.
Les futurs vainqueurs ici au départ du rallye.



Dans la catégorie GT, un seul équipage fait un sans faute. Le duo féminin Emilie Rappo / Céline Kholer sur Audi A1 de 2015 damne le pion aux 49 autres équipages classés ! Petit clin d'oeil à la voiture la plus ancienne, une rare Hotchkiss 617 Biaritz de 1934, qui permet à son équipage très connu dans le monde du rallye moderne, Fabien Sippel / Jenny Gassmann (photo ci-dessous) de se classer à une magnifique 15ème place!
Extrait de la vidéo tournée sur le parcours 2018 du CRT


Dans le classement Régularité, c'est un équipage grand spécialiste de la navigation qui remporte la victoire. Jean-Thierry Vacheron / Annette Magnenat se consolent de leur contre-performance dans leur catégorie de prédilection, en prouvant tout de même qu'il fallait être précis en navigation pour bénéficier de l'aide précieuse de la "solution"et jouer le classement REG!
La Porsche 911 de 1984 équipée d'un tripmaster et de sa solution: l'arme absolue pour gagner la régularité du CRT 2018!


Il y avait encore une ultime épreuve, dans cette journée. Le gymkhana, facultatif, consistait pour le pilote à un slalom permettant de s'approcher le plus possible d'un pneu debout les yeux bandés, et seulement guidé par son navigateur... Les vainqueurs, 2 équipages exæquo avec 2 points ont usés d'astuces pour cette atteindre ce résultat... le toit ouvrant pour la 43 et la porte "suicide" pour la 69!
Extrait de la vidéo tournée sur le parcours 2018 du CRT

Extrait de la vidéo tournée sur le parcours 2018 du CRT
  

 
BILAN DE CETTE JOURNÉE ET PERSPECTIVE POUR LA SUITE.
Du côté de l'organisateur, malgré un bilan au beau fixe en ce qui concerne le taux de participation, il nous a semblé comprendre que la 7ème édition n'était pas garantie. Sans nous donner plus de détail, le "patron" de l'organisation nous a semblé faire preuve d'une certaine lassitude. Une telle organisation (2 parcours bien distincts) et une logistique pour plus de 200 personnes c'est lourd! Espérons toutefois que la réflexion que l'organisateur souhaite s'accorder, avant de se décider sur la tenue d'une prochaine édition, soit positive pour tous les amateurs de ce genre d'épreuve !

De notre côté, en terminant 37/50 en GT, et 31/78 en REG, cette fois c'est décidé! Nous allons participer à quelques rallyes comportant de la régularité toujours, mais dont le parcours présente quelques difficultés et astuces de navigation. Une escapade dans un rallye de navigation simple n'est pas exclu car nous manquons clairement d'expérience en la manière. Il est urgent de pouvoir faire face à ce genre de difficulté de manière sûre et sereine pour permettre le déroulement sans encombre de la partie qui nous convient le mieux, la régularité à l'ancienne...

vendredi 9 février 2018

26ème RALLYE DES NEIGES VCCSR:

Depuis quelques jours, en phase de préparation à ce qui sera notre 6ème participation en ancienne, au traditionnel Rallye des Neiges du Vétéran Car Club de Suisse Romande, un curieux sentiment nous titillait l'esprit... Notre victoire l'an passé, dans l'édition jubilaire, est non seulement un souvenir inoubliable, mais cela représente aussi le franchissement d'une étape. Il y aura désormais l'avant et l'après...

Mais au moment de quitter notre domicile, c'est plus une sorte d'excitation qui prenait le dessus comme à chaque fois que le jour "J" arrive...

1ère ETAPE: DE FRIBOURG A HASLIBERG!

A notre arrivée au lieu de rassemblement, première surprise, le nombre d'équipages engagés (33) et le style très panaché et surprenant du plateau de véhicules, allant d'une Chevrolet de 1931, à l'imposant Mercedes AMG de 1991 ex Clay Regazzoni sur le Dakar, en passant par une Renault 4L ayant fait le Trophy dans les sables...

Les plus petites en taille et en puissance...

La plus ancienne...

La plus étonnante...

Du sable à la neige ?




2ème surprise lors du briefing: fin des moyennes fixes des secteurs de régularité, et place à plusieurs changements de moyenne sur chaque tronçon contrôlé, et ceci sans aucune donnée de timing, de plus l'info est donnée au départ de chaque ES (zone de régularité). Il n'y a donc techniquement pas la possibilité, avant de se lancer sur l'ES, de calculer le temps de chaque secteur partiel en fonction de la moyenne donnée pour permettre une jonction précise pour le démarrage du secteur avec la nouvelle moyenne... Bref nous verrons bien...

ES 1-2 San Antoni, 8,84km, 5 moyennes différentes, 5 changements de direction !
Un peu plus de 6 kilomètres après notre départ de Fribourg, se trouve le départ des ES 1-2. A la réception de la table moyenne pour ce parcours, la situation est claire, il va falloir serrer les fesses et trouver le moyen de limiter les dégâts.
Sur ce parcours exigeant, c'est la Fiat 500 n°11 de Christian Schwab qui fait un carton avec un total de seulement 3 points, devant l'expérimenté Claude Renaud (voiture 9), et Jean-Michel Belin (voiture 4) avec 14 points. Nous sommes 4èmes avec 15 points...

ES 3-4 Belpberg, 7,11km, 4 moyennes différentes, 1 changement de direction!
A un peu plus de 52 kilomètres du départ, nous trouvons le 2ème tronçon chronométré de la journée. Nous avons eu le temps de nous accorder, sur la méthode la moins pénalisante, pour aborder ce nouveau parcours, un peu plus facile à réguler du point de vue de la navigation.
C'est l'équipage n°15, le couple Demierre de retour du Neige & Glace de Zaniroli, qui remporte cette ES avec 5 points, nous sommes 2èmes avec 6 points et Jacques Morandi (voiture 10) est 3ème avec 8 points.

Au moment de la pause de midi, classement provisoire des moins de 100 points (les 7 premiers):
1. Voiture 28 / Lovisa Roberto - 27 points
2. Voiture 8 /   Hamel Bernard - 37 points
3. Voiture 9 /   Renaud Claude - 38 points
4. Voiture 10/  Morandi Jacques - 44 points
5. Voiture 12/  Cornut Célien - 46 points
6. Voiture 11/  Schwab Christian - 47 points
7. Voiture 5 /   Defrancesco Christian - 69 points

Après avoir profité de l'accueil sympathique d'un petit restaurant (Zur Sennerer) situé sur notre parcours pour nous sustenter et débriefer la première partie de la journée, il est temps de reprendre la route...


ES 5-6-7-8 Reust, 14,35km 7 moyennes différentes, 3 changements de direction!
Environ 4 kilomètres  après avoir repris la route, nous arrivons sur le tracé composant 4 ES d'un coup, sur une route étroite et sinueuse, verglacée et enneigée pour une partie. Et ce parcours sera pour nous clairement le tournant au niveau du classement. Dans la première portion, nous rattrapons un équipage, qui mettra un certain temps à nous laisser passer. Puis nous rattraperons un autre équipage, au ralenti et  en délicatesse sur la route verglacée... Là encore il nous faudra patienter avant qu'il puisse nous laisser passer... Au résultat, les 2 premiers pointages (ES 5 et 6) sont mauvais, soit respectivement 30 et 25 points... Pour la suite, nous rétablissons la situation, avec respectivement 7 et 4 points. C'est Jacques Morandi (voiture 10) qui remporte ce groupe d'ES de l'après-midi, avec 22 points. Il devance Michel Malatesta avec 56 points, 3ème Bernard Hamel et Claude Renaud avec 60 points, le 5ème est Christian Defrancesco avec 65 points. Nous sommes 6èmes avec 66 points.
Attente avant la plus longue du jour...
Neige et verglas... enfin !


L'équipage de Bernard Hamel en fin d'étape 1...

Nous terminons l'étape 1 avant la nuit...

Classement général en fin d'étape 1:

Avec 66 points, c'est donc Jacques Morandi (voiture 10) qui prend la tête après cette première étape. Nous sommes seconds avec 93 points (27 points d'écart avec le premier), talonnés de près par Bernard Hamel (voiture 8) avec 97 points. Au 4ème rang, Claude Renaud (voiture n°9) avec 98 points. Le 5ème Christian Defrancesco est déjà à 134 points. Autant dire à ce stade que sauf problème parmi les quatre premiers, le podium final devrait se jouer entre eux...

2ème ETAPE: DE HASLIBERG A FRIBOURG !
Au briefing d'avant le départ, ce classement provisoire des 5 premiers est donné. De plus avec l'arrivée des skieurs, l'ordre des numéros ne pourra pas être respecté, et les départs seront lancés au fil des présentations sur la ligne de départ. Au menu du jour: 3 ES avant de rejoindre le point de départ du rallye.
Belle région que nous quittons...
En partant quatorze rangs plus tôt que prévu initialement, nous sommes concentrés. Nous visons avant tout la conservation du 2ème rang provisoire, ceci malgré quelques difficultés dues aux caprices de notre voiture, dont les carburateurs ont de plus en plus une fâcheuse tendance à se noyer, calant trop souvent le moteur lors des reprises à basse vitesse...

ES 9 Brienz, 3,84km 4 moyennes différentes, 4 changements de direction!
Annoncée avec une surveillance policière du fait de la limitation d'une grande partie du parcours à 40 km/h, ce parcours est plus complexe qu'il n'y parait. Quelques hésitations, et la présence de quelques bordiers suffiront à déstabiliser notre progression...
Deux équipages font un 0, il sagit de Rémy Delessert (voiture 14) et de Tobias Gilomen (voiture 21) Puis au 3ème rang exæquo: Jacques Morandi (voiture 10) et Claude Renaud (voiture 9), avec 2 points. Nous sommes 16èmes avec 23 points.
Nous le savons pas... mais à ce moment là, avec 116 points, nous sommes retombés au 4ème rang du classement provisoire toujours mené par J. Morandi avec 68 points, qui devance désormais C. Renaud avec 100 points, et B. Hamel avec 102 points.
Claude Renaud dans l'étape 2...

Jacques Morandi, leader depuis la veille en train d'assurer...

Pour nous, c'est: ne rien lâcher pour rester sur le podium...

La plus ancienne, toujours en course !

Étonnante cette Ford Vedette...

NSU RO80 à moteur Wankel, rare dans nos contrées...

Damien Hofer et son "monstre"...

Une "4L Trophy" équipée pour l'hiver...

ES 10 Rüschegg, 4,55km, 3 moyennes différentes, 2 changements de direction!
Après une longue attente, nous pouvons prendre le départ en première position... Nous essayons de tenir la moyenne au mieux, et en passant à la hauteur du chronométreur, nous avons le sentiment d'être pas mal. 
C'est  Célien Cornut (voiture 12) qui remporte la spéciale avec 0 points devant Philippe Etter (voiture 16) avec 1 point, 3ème, Jacques Morandi (voiture 10) avec 3 points. Nous sommes 6èmes avec 5 points.Claude Renaud fait 9 points, et Bernard Hamel 12 points...
Le classement général provisoire des 4 premiers est inchangé même si les écarts entre le 2ème et le 4ème se sont réduits...

ES 11 Zumholz, 4,90km, 5 moyennes différentes et pas de changement de direction!
C'est la dernière qui sonne pour sceller le classement (CH final excepté).
C'est Michel Malatesta (voiture 23) qui remporte l'ES 11, avec 0 points. Suivent Christian Schwab (voiture 11) et Célien Cornut (voiture 12) avec 1 points. Nous sommes 6èmes avec 3 points tout comme Morandi. Il y a tout de même 9 équipages en-dessous des 10 points, ce qui prouve en cette fin de rallye, que les nouvelles tabelles sont assimilées et de mieux en mieux gérées par de plus en plus d'équipages.
Nos rivaux pour le podium font 12 points pour Bernard Hamel, et 21 points pour Claude Renaud...

Il ne reste plus qu'à rejoindre l'arrivée finale, en assurant le pointage du dernier CH!

Classement général de l'étape 2
 Jacques Morandi remporte la 2ème étape, après avoir gagné la 1ère ! C'est une domination totale...
Le grand vainqueur du rallye, Jacques Morandi, MGA 1600 MKII, voiture numéro 10...
Nous avec notre numéro 28, terminons 2èmes, un sauvetage in extremis !

La Volvo 121 n°8 de Bernard Hamel, au 3ème rang final...

Fin de série pour Claude Renaud, Volvo 544S n°9, qui rate de peu le podium où il s'était installé les 3 dernières éditions!


EPILOGUE:
Après un excellent repas, voici le moment attendu, le verdict final

Classement général final: 

Félicitations à l'équipage de la voiture 10, dont le pilote, Jacques Morandi, qui a eu l'honneur de célébrer sa victoire en présence de ses parents, son père étant l'un des anciens organisateurs de ce Rallye des Neiges.

Pour notre part, nous sauvons la 2ème place sur le podium, talonné à 2 points par Bernard Hamel. Nous sommes très satisfaits de ce classement, car la découverte de ce type de tabelle que nous n'avions pas eu l'occasion d'expérimenter ailleurs ne nous a pas trop pénalisé. 

Au moment de tirer le bilan de ce 26ème rallye, l'organisateur Norbert Wicht qui officie pour la 11ème fois, accompagné par son fils, sa famille et de fidèles bénévoles, se dit très satisfait de cette édition, et félicite les équipages pour leur discipline, leur fairplay, ainsi que pour leur fidélité.

Un grand merci à tous !

Un merci particulier à Pierre Vogt (Site internet Yakas.ch) membre du staff du rallye, pour la mise à disposition d'une partie des photos illustrant ce sujet.
Pour les intéressés, il y a encore d'autres photos sur le site...

mercredi 3 janvier 2018

2017 DANS LE RETROVISEUR...

La saison 2017 devait nous permettre de poursuivre notre expérience dans le domaine des rallyes de régularité, sur les épreuves traditionnelles de notre programme, tout en organisant le notre, l'Alpine Challenge. Cette partie fut particulièrement réussie!

Nous souhaitions aussi découvrir de nouvelles épreuves, spécialement en 2ème partie de l'année, et essayer de diversifier les horizons...
Il n'en fut pas tout à fait ainsi...  Des évènements imprévisibles ne nous ont pas permis de faire aboutir ces projets.

Premier rendez-vous de l'année: l'édition spéciale du Rallye des Neiges du VCCSR du 3-5 février ! 
Portée à 3 jours, cette 25ème édition ne fut pas de tout repos pour la trentaine de participants, et l'organisateur qui ont du faire face à une météo hivernale capricieuse...

Le premier jour, le parcours nous conduisait de  Saint-Légier à Anzère, en passant par Bourg-St-Pierre et son circuit Neige et Glace. Malgré une petite difficulté dans le tour de reconnaissance du circuit, nous terminons la journée confiants...
L'Alfa sur le circuit... tout un art à maitriser avec son pont autoblocant, et ses pneus neige un peu durcis...

Le 2ème jour, nous fera visiter le Valais Central en une sorte de boucle partant d'Anzère le matin et y revenant le soir. Une partie du roadbook tracée sur carte, nécessitait un peu de préparation...
Ce samedi 4 février ne fut pas de tout repos pour l'organisateur devant annuler 2 épreuves impraticables suite aux conditions météo du jour ou du Carnaval en préparation (une le matin et une l'après-midi), puis il a fallu gérer le retour à Anzère sous des chutes de neiges intermittentes...
Après être rester "plantés" en bord de route ce soir-là, nous étions persuadés d'avoir perdu nos chances de podium sur ce rallye. Pourtant, le soir même nous apprenions que nous figurions dans les 3 premiers du classement provisoire...

Le 3ème jour nous menait d'Anzère à Attalens dans le canton de Fribourg. Pour nous il s'agissait de limiter les dégâts, pour tenter de rester sur ce podium. Nous savions que sur  les routes sinueuses, notre trip était défaillant, ce qui accentuait notre écart sur un pointage éloigné du départ...

Au final, victoire sur 32 équipages ! Notre première depuis nos débuts !

Le Cornuz Rally Tour: nouveau podium en régularité !
La perspective de pouvoir rouler cheveux au vent n'était pas vraiment de mise si l'on s'en tient à la météo des jours précédant ce samedi 29 avril... Mais comme par miracle, ce jour-là, la trêve souhaitée par l'organisateur et les participants de ce rallye était de mise.
Ainsi donc, nous avons roulé avec notre 124 Spider décapotée. Cette première sortie officielle nous a permis de prendre en compte, le fait, que cette voiture est tout à fait fiable pour ce genre d'épreuves.
Inscrits en catégorie GT, nous courrons donc pour 2 classements. Le GT justement qui comprend une part de navigation, et la régularité, qui comprend les équipages des 2 catégories. Notre périple nous emmène dans la Vallée de Joux, où nous emprunterons le Marchairuz, dont les bords de routes étaient encore enneigés...
Une première sortie en spider couronnée de succès...
Au final: 2èmes/58 en Régularité et 12èmes sur 32 en GT !

L'Estiv'Alpes nouvel mouture : un weekend de vacances...
Disputée sur une seule journée, l'évolution de ce rallye sans le THRF (Trophée Historique des Régions de France) fut pour le moins plaisante et conviviale, et a remporté un vif succès sur le plan des engagements (65 équipages en 3 catégories différentes).
Sur un parcours bien tracé, et spectaculaire, nous aurons quelques difficultés avec les CP tous types confondus.

Le lac, le soleil, une ambiance estivale à bord du spider !

Au final, 6èmes/36 en GT !

Alpine Challenge : montée en puissance !
Après une première édition de transition, sous le parrainage du Rallye du Chablais, il s'agissait d'assoir ce rallye historique dans son environnement helvétique. Malgré la déconvenue sur le plan de l'abandon de la catégorie Navigation, faute de participants, la Régularité et la nouvelle catégorie Tourisme ont connu un  succès relatif sur le plan des équipages engagés pour le rallye (17 en REG et 8 en Tour)! A noter que le caractère international de ce rallye s'est confirmé, avec la présence de plusieurs équipages français, belges et même un équipage slovaque.
Des routes spectaculaires, sous un beau soleil...

Du côté de l'organisation, en apportant quelques adaptations par rapport à l'édition 2016, notamment sur le plan de la gestion des classements, nous avons pu nous rendre compte que l'on peu désormais viser un effectif plus généreux.

2017 en conclusion...
Nous pensions encore faire quelques escapades hors des sentiers battus en automne, mais différents évènements nous ont contraints à nous rabattre sur le Jo Siffert Challenge. Malheureusement ce rallye a été annulé tardivement, ce qui donnait notre point final de la saison. Une saison qui soit dit en passant, nous rapporte tout de même 1 victoire, un 2ème, et un 6ème rang sur trois rallyes...

Vision 2018...
La saison débutera traditionnellement par la Rallye des Neiges du VCCSR (nous y reviendrons dans un sujet dédié) dans le premier weekend de février. Il y aura ensuite le Cornuz Rally Tour en avril. Ensuite la situation n'est pas claire. L'Estiv'Alpes a fait place à une "Matin'Alpes", dont le programme est très éloigné de ce que l'on recherche. Comme tous les organisateurs n'ont pas encore dévoilé leur projets, nous sommes encore dans l'attente avant de pouvoir fixer un programme plus précis.

jeudi 31 août 2017

ALPINE CHALLENGE 2017: EDITION TRES DISPUTEE EN REGULARITE!

Pour la deuxième année consécutive, l'Alpine Challenge by Rallye du Chablais a pris ses quartiers à Villars-sur-Ollon, afin d'offrir aux participants de cette deuxième édition du nouvel organisateur, les meilleures conditions possibles pour se concentrer exclusivement à leur discipline, que ce soit en Régularité ou dans la nouvelle catégorie lancée cette année, celle appelée Tourisme. 

PROLOGUE EN RÉGULARITÉ: LE COUPLE RICK DÉVOILE SES INTENTIONS!
Si la ZR1 (Plambuit) fut gagnée par le duo Spart/Gottburg, les 2 autres ZR du matin, la 2 (Les Fontaines) et la 3 (Les Avants) seront nettement dominées par Jean et Janine, qui pointent en dessous de 10 points à chaque coup. A mi-journée, au regroupement de midi, le classement provisoire voit la voiture 1 (Rick) en tête, avec 29 points, devant la voiture 8 (Pernet) 36 points, et la voiture 4 (Munsch) 44 points.

Dès la reprise, la ZR4, (La Corniche) est remportée par le couple Pernet (10 pts), la ZR5 (La Chaudette) par le couple Rick (12 pts) et la très exigeante ZR6 (Tour d'Aï) voit 2 équipages (le couple Munsch, et Spart/Gottburg) avec le score de 22 pts.
A noter encore, que si certains pensent que la navigation est trop simple, avec un fléché-métré, il faut tout de même relever que seul 2 équipages sur les 12 de ce prologue ont fait un sans faute au niveau des CP ! Il s'agit du duo Spart/Gottburg et du couple Pernet, bravo à eux.
 
Premiers du prologue: Jean et Janine Rick, Peugeot 305GT n°1 très concentrés...
Les seconds du prologue: William et Jacqueline Munsch, découvrent le Chablais...

Les 3èmes: Patrick Spart et Francis Gottburg...  régularité avant tout !

PROLOGUE EN TOURISME: GROUPE SPORT GT POUR UNE JOURNÉE...
Il est très vite apparu que cette catégorie ne ferait pas recette pour la journée du vendredi consacrée au prologue. D'où l'idée certes tardive, d'ouvrir cette journée à une nouvelle catégorie, celle des Sport GT (coupés 2 portes, 2+2) sans limite d'âge...

Avec finalement 3 équipages, ce prologue fut aussi l'occasion de rôder le fonctionnement de cette catégorie pour son responsable, Romain Pellaud.

Les équipages 39 et 40, du groupe Sport GT prennent les 2 premières places du classement, avantagés il est vrai par une meilleure connaissance des lieux, étant des régionaux, habitant en Suisse Romande, contrairement à l'équipage n°31, venant de France et découvrant notre belle région.

PREMIÈRE ÉTAPE DU RALLYE EN RÉGULARITÉ: TROIS COUPLES JOUENT PLACÉS!
La ZR 1 (La Rasse) est remportée par le duo Belge Brajcovic / Dufrasne avec seulement 4 points. La ZR 2 (Montée de Champex) sourit aux filles, Michèle et Magali avec seulement 28 points, à égalité avec le duo Sébastien Morand/Pierre-Alain Pittet. Puis la ZR3 (Champex 2) revient au duo Martens/Dupont (4 points), la ZR 4 (Col des Planches) voit le meilleur score pour l'Audi Quattro de Hamel/ Demarchi avec 5 points. 
La fin de la matinée réserve une petite surprise aux concurrents. La ZR5 (La Balmaz) est une succession de changements de direction dans sa première partie, qui va créer bien des soucis à plusieurs équipages. Et c'est le duo Spart/Gottburg qui s'en tire le mieux avec 16 points !

A mi-journée sans pénalité ni coefficient, c'est la voiture n°6 de Brajcovic/Dufrasne qui pointe en tête avec 42 points, suivi de la voiture 11 de Spart/Gottburg avec 43 points, et la voiture 8 du couple Pernet avec 48 points. 4èmes du classement provisoire, la voiture 1, le couple Rick avec 49 points, et 5èmes, les voitures 15 (le couple Darthout) et 17 (Martens/Dupont) avec 52 points.

Autant dire que la bagarre est lancée !  

Dès l'après-midi, avec encore 5 ZR au programme, dont à nouveau une petite surprise en matière de navigation, avec la ZR9 (Bex) qui laissera des traces...

Bref, la ZR6 (Morgins) est remportée par 2 voitures exæquo, la 10 (le couple Arni) et la 11 (Sprt/Gottburg) avec 4 points devant les voitures 6 (Brajcovic/Dufrasne) et 12 (Hamel/Demarchi) 5 points.
La ZR7 (Champoussin) est remportée par la voiture 1 (le couple Rick) avec seulement 2 points, devant la voiture 12 (Hamel/Demarchi) 5 points, et la voiture 4 (le couple Munsch) avec 6 points.
La ZR8 (Val d'Illiez) est à nouveau pour la voiture 1 (3 points) suivie de la 11 (5 points) et de la 10 (10 points).
Pour la fameuse ZR9 (Bex)  voit encore la voiture 1 en tête mais avec tout de même 74 points! Suivent la 18 (Michèle et Magali (76 points) et la 19 (Patrick et Alissia Ramel) avec 84 points.
Pour clore la journée, la ZR 10 est encore remportée par la voiture 1 (9 points) devant la voiture 11 (12 points) et la voiture 12 (13 points).

A noter que 6 équipages sur 17 ont relevé tous les CP !

2ème ÉTAPE DU RALLYE EN RÉGULARITÉ: CEUX QUI ASSURENT ET CEUX QUI SE RASSURENT !
Avec encore 4 zones de régularité la longue matinée de ce dimanche de rallye va voir des comportements sensiblement différents dans les équipages.
Lors de la ZR 11 (Granges d'Oex), c'est le couple Pernet qui réussi le meilleur score avec 7 points. Ils sont suivis à 1 point par les équipages 2 (Stéphane et Agathe Dufour) et 19 (Patrick et Cynthia Ramel).
La ZR 12 (La Laitemaire) réussi le mieux au couple Arni (voiture n°10) avec 6 points. La voiture 17 (Martens / Dupont) est seconde avec 7 points, et la 11 (Spart/Gottburg), 3ème avec 8 points.

La pause gourmande à Pringy laisse entrevoir un final tendu...

La ZR 13 (Estavannens) sourit à l'équipage de la voiture 11, avec 30 points, devant l'équipage 10 (31 points) et l'équipage 9 (33 points).

La dernière ZR, la 14 (La Comballaz) permettra enfin à l'équipage 2 de se distinguer, avec seulement 3 points sur ce parcours exigeant! Viennent ensuite les équipages des voitures 1 et 6 avec 9 points.

5 équipages sur 16 au départ de la 2ème étape ont réussi un sans faute dans les CP !

L'étape 2 est donc remportée conjointement par le couple Arni (voiture 10) qui trouve là le moyen de se rassurer pleinement après le couac du jour précédent, et par le duo Spart/Gottburg, voiture 11, histoire d'assurer le podium...
Le podium Régularité
Au bilan final, l'équipage vainqueur, les Français  Jean et Janine Rick et leur Peugeot 305GT portant le n°1, effacent ainsi le mauvais souvenir de l'an dernier, et remportent l'édition 2017, non sans avoir du lutter pour y arriver tant "çà pousse fort derrière" selon les termes de Jean...

Au 2ème rang un autre couple de Français, Francis et Chantal Darthout, et leur magnifique Volvo PV544. Pour une première participation à l'Alpine Challenge, belle performance !

Au 3ème rang, l'inamovible Francis Gottburg, piloté cette année par Patrick Spart, et la Mercedes 250CE. Pour Francis, la régularité, çà ne rigole pas ! 3ème l'an dernier, 3ème au prologue cette année et 3ème au classement final, si nous avions la coupe de la régularité, elle lui serait attribuée sans discussion !

PREMIÈRE ÉTAPE DU RALLYE EN TOURISME: 
LE COUPLE TORNAY (VOLVO 122S n°34) FAIT FORT D’ENTRÉE DE JEU!

Dès le début, l'équipage n°34, venant de Lavey-Village, prend l'ascendant sur ses concurrents, et trouve tous les CP de la matinée ! A midi, fin de la première partie, avec 1 seul point, il devance les équipages 33 et 36 avec 13points.
Dès  l'après-midi pour la partie 2, les équipages 32 et 37 rentrent dans le jeu, et marquent seulement respectivement 1 et 2 points, alors que le couple dominateur de la matinée marque 23 points...        
Au classement général  provisoire, en allant de 40 à 50 points, les 4 premiers équipages au classement  plantent le décors pour la première apparition de la catégorie Tourime dans l'Alpine Challenge...

DEUXIEME ÉTAPE DU RALLYE EN TOURISME: 
LE COUPLE FAVRE EN EVIDENCE!
La voiture magnifique du couple Favre...
L'Audi Quattro portant le numéro 36 du couple Favre était initialement inscrite en catégorie Navigation, et lors de la suppression de cette dernière, il a souhaité rejoindre la catégorie Tourisme. Après un round d'acclimatation, cet équipage profite de l'étape 2 qui se déroule dans un lieu moins connu des principaux prétendants à la victoire, pour améliorer son score, et remporter l'étape du dimanche.
Après un final difficile la veille le couple Tornay assure et termine 2ème de la 2ème étape. Il devance les équipages 32 et 37, dont seul le coefficient de l'âge du véhicule fait la différence...



Au terme du week-end, l'équipage n°34 (Volvo 122S) remporte la catégorie, devant le 32 (Audi 90 Quattro) et le 37 (Mitsubishi Pajero).A noter tout de même la particularité touchant aux équipages 2èmes et 3èmes: la navigatrice (Marie-Reine Iseli) de la voiture 32, était il y a quelques années celle de la pilote Anne Hasler, du véhicule 37, ce Mitsubishi Pajero arborant encore la décoration de cette épreuve dans le désert, avec lequel ce duo féminin s'est illustré dans la célèbre épreuve Trophée Roses Des Sables...

La particularité de cet équipage avait incité le comité d'organisation à accepter l'inscription en catégorie Tourisme, de ce véhicule hors normes pour un rallye historique. Lors de la remise des prix de la catégorie, l'équipage du Trophée Roses des Sables, rassemblé pour quelques instants, a pu donner quelques informations sur cette aventure, notamment en ce qui concerne le côté humanitaire...






Le podium Tourisme 2017 entouré des autres équipages de la catégorie...

BILAN FINAL DU RALLYE:
Du point de vue sportif, les deux catégories proposées ont tenu leur promesses. Avec la progression dans le nombre des inscrits, l'avenir de l'Alpine Challenge semble assuré. Il ne reste plus qu'à fixer la date et jeter les bases de l'édition 2018. 

Les premières informations font état d'un retour de la catégorie Navigation, et de la conservation des deux autres.  Les prochains débriefings au sein de l'organisation devraient également définir le découpage de l'édition de l'an prochain.

Cette année, à nouveau, après la double préparation des tracés REG et TOUR, nous nous sommes octroyés le rôle d'ouvreurs de la catégorie régularité. Le défi visant à offrir une vingtaine de zones de régularité pour l'ensemble des 3 jours a été relevé, nous sommes arrivés sur toutes les ZR parfaitement opérationnelles, malgré les rocades des commissaires, et  les lieux parfois difficiles à trouver.

Pour couvrir ce rôle d'ouvreur nous avons utilisé une voiture certes moderne, mais à la connotation historique très marquée, notre Abarth 595 Competizione, que nous utilisons régulièrement pour nos rôles d'officiels, sur le Critérium Jurassien ou sur le Rallye International du Valais...