samedi 11 février 2017

25ème RALLYE DES NEIGES DU VCCR: UNE EDITION JUBILAIRE SUR 3 JOURS....

1er JOUR: UNE MISE EN BOUCHE DE HAUT-VOL...
1ère ÉTAPE: LE CIRCUIT NEIGE ET GLACE EN POINT DE MIRE !
Nous avions rendez-vous au matin du vendredi 3 février dernier,  du côté de St-Légier pour le coup d'envoi de la 25ème édition du Rallye des Neige du Vétéran Car club Romand. 27 équipages étaient présents pour ce rendez-vous sur trois jours, année jubilaire oblige, et 4 équipages inscrits pour 2 jours nous rejoindront dès le lendemain matin.

Lors du briefing, les recommandations d'usage, pour une épreuve historique sur route ouverte, étaient assorties de quelques remarques au sujet du rallye historique qui se déroulait en début de semaine, égrainé par deux accidents avec dégâts matériels et un délit de fuite, ce qui avait mis en émoi certains citoyens des régions traversées, notamment dans le canton de Neuchâtel. Sans compter que les médias en ont bien sûr fait les choux gras, une mauvaise publicité dont on se serait bien passé...
Rappels de l'organisateur Norbert Wicht: - Respect de la LCR et prudence sont de mise...

Sur un parcours tracé en majeure partie en terre valaisanne, cette première journée connaitra un point culminant vers midi, à plus de 1600 mètres d'altitude, sur le circuit neige et glace TCS de Bourg St-Pierre.

Départ du rallye 09h01 pour la première voiture. Il fait gris à St-Légier, et il pleut, mais tous les participants engagés ne pensent qu'à une chose, sera-t-elle présente la fameuse neige indispensable pour ce rallye historique, qui en porte le nom ? Il faut dire que les bulletins météo des derniers jours optaient pour des précipitations, sur le week-end...

Quoiqu'il en soit les organisateurs, sous la houlette de Norbert Wicht, avaient prévu un parcours particulièrement gratiné, et la première journée fut déjà mouvementée pour certains équipages.

La première zone de régularité (ES1) se trouvait déjà à 20.87 km du départ, et offrait un tracé d'environ 7 km avec 3 changements de direction dont un qui causa des soucis à bon nombre d'équipages. Situé au début de la pleine du Rhône, côté vaudois, ce parcours conduisait les équipages de Chessel à Aigle par les petites routes agricoles.

A ce petit jeu, c'est les "Alfistes" qui s'en tirent le mieux, dans l'ordre les Piller, avec 2 points, et nous, avec 7 points, puis Etter place son Alpine au 3ème rang avec 11 points, et Malatesta fait 12 points au volant de la Triumph 2,5 MK1. A noter encore que 6 équipages ne passeront pas par l'arrivée...

Après cette mise en bouche, cap sur le Valais, non sans un petit clin d’œil aux forces de l'ordre, occupées à un contrôle de vitesse dans le village de Massongex... 

La prochaine zone de régularité, l'ES 2 se trouve sur la route reliant Les Valettes à Champex-Lac. Un tronçon bien connu, puisqu'il est le théâtre d'une spéciale du Rallye International du Valais. Mais c'est à une vitesse bien inférieure, que les participants du 25ème rallye des neiges  devront parcourir les 10 km du parcours régulé, puisque la moyenne est fixée à 33,2 km/h.

Pas aussi simple qu'il n'y paraît. Mais curieusement c'est la plus petite voiture du lot qui s'en sort le mieux. Bertrand et sa petite Autobianchi ne marquent que 4 points, quand aux Gugger, ils marquent 12 points. Ce bon résultat sera leur baroud d'honneur, car le moteur de la célèbre Seven rendra l'âme quelques kilomètre plus loin, sur la route les menant à Bourg-St-Pierre...
Les voitures 13 et 18 en action sur le circuit...

Après ces 2 premières ES, c'est Michel Malatesta qui pointe en tête, avec 87 points. Nous sommes au deuxième rang avec 178 points, et Bertrand Centlivres est 3ème avec 213 points.

Tout le monde a ensuite rendez-vous sur le circuit neige et glace du TCS, à Bourg-St-Pierre. A ce qu'on dit, les conditions sont idéales, et l'exercice réservé aux anciennes risque d'être autant spectaculaire que délicat.

Après avoir vu les premiers concurrents en action sur le circuit, nous sommes convaincu que l'adhérence est particulièrement délicate, et lorsque vient notre tour de s'élancer, nous prenons soin de bien trouver la trajectoire idéale qui nous permettrait de bien nous classer sur cette épreuve. Mais à ce petit jeu, le pont autobloquant nous joue un tour en se bloquant dans un virage délicat. Et paf ! Plantés...

Après avoir bénéficié de quelques bras pour nous sortir de cette fâcheuse position nous reprenons la piste pour effectuer notre tour de référence, puis les quatre suivants en tentant d'égaler le temps de référence. Résultat: 6 secondes d'écart soit tout autant de points de pénalité.

Le meilleur sur cet exercice, avec 3 points, c'est Célien Cornut avec sa Renault Dauphine Gordini, le deuxième c'est Jacques Morandi, avec 5 points.

Après cet exercice de style, il est temps de clore cette première étape et d'aller se restaurer.
Classement général après l'étape 1:
Même si ce point nous échappe à ce moment-là, avec 184 points, nous prenons la tête dès la première étape, talonnés à 3 points par Michel Malatesta, le numéro 18 avec sa Triumph 2.5 PI. Tous les autres équipages sont déjà à plus de 300 points.

2ème ÉTAPE: NE RIEN LÂCHER !
Au moment de prendre le départ pour cette deuxième partie de journée, nous restons concentrés. Nous rejoignons Sembrancher, pour prendre la route du Col des Planches, et prendre le départ des ES 3 et 4. Une dizaine de kilomètres sans difficulté, avec deux points de contrôle où nous marquons respectivement 3 et 22 points. Avec ce résultat de 25 points nous avons le scratch de ce parcours, devant Célien Cornut (Dauphine Gordini n°14), 35 points, et Thierry Scheidegger (Panhard Dyna x86 n°4), 64 points.
Célien en difficulté sur le circuit ? Pas trop d'influence sur le classement (3 points)!

Pour clore cette journée, un peu de navigation en fléché-métré, et un passage sur une épreuve sprint, qui nous vaudra encore 11 points de pénalité supplémentaire. Il ne reste plus 'à maitriser le pointage du CH de fin de journée, prévu à 16h57 selon nos calculs. A noter que le pointage peut être anticipé de maximum 4 minutes, sans pénalité. Mission réussie, 0 points.

Classement de l'étape 2:
Nous sommes 6 équipages à être en dessous des 100 points sur cette étape relativement facile. A relever la 2ème place de Célien Cornut, très à l'aise sur cette étape qu'il termine à 2 point du leader.

Mais cela permet aussi de sceller un classement et de voir quelles seront les équipages à suivre dès le lendemain!
Classement général du jour 1:

Alors que nous pointons en tête avec 220 points, on voit que les équipages suivants ont connu quelques difficultés. Le dixième de ce classement provisoire, l'expérimenté Jean-Pierre Dreyfus compte déjà 911 points.
Malheureusement la soirée qui a suivi, avec l'apéritif officiel, le repas, et l'étape nocturne facultative au bar de l'hôtel ne permettra pas aux équipages de prendre connaissance de la situation au classement provisoire... Dommage...

Suite avec: Une 2ème journée dans le vif du sujet...

7 commentaires: